C'était dans notre édition de lundi

 

Gala

Que du beau basket au « BruneHall »

Grand succès pour l’inauguration

Pour l’inauguration du nouveau club "Basket Brunehaut", Ronny Devlieger et son équipe de dirigeants avaient mis les petits plats dans les grands. En cette période de fêtes, on a franchement eu droit à du « basket champagne ».

 

C’est au BCJS Estaimpuis que Ronny Devlieger avait eu l’idée d’organiser des matches de gala entre équipes de haut niveau. Il a poursuivi son action à Kain, mais depuis quelques mois, il a mis le cap sur Brunehaut pour y créer le club de basket que toute l’entité attendait. « Une bonne trentaine de jeunes nous ont rejoints en quelques mois », explique Sylvain Vandenboogaerd, coordinateur des jeunes. « On ne veut pas grandir trop vite et pour cette première saison, nous n’avons pas d’équipes inscrites en championnat. On laisse venir tous les enfants et on verra la saison prochaine quelles équipes seront alignées en championnat. En ce moment, nous organisons un stage avec15 participants, dont 3 venant du BC Fraternité et 2 de Templeuve. »

Laurent Wilmus, qui a rompu son contrat avec Wevelgem (D2) à cause du manque de confiance de son coach, était l’un des artisans de cette belle soirée de basket. Il a même obtenu le titre de « MVP » au terme de la rencontre entre les joueurs du nord de la Wallonie Picarde et ceux du sud. « C’est un honneur. J’ai joué pour l’équipe et cela m’a fait un bien fou de disputer enfin un match depuis mon arrêt à Wevelgem. Dans ma carrière, j’ai joué avec ou contre la grande majorité des joueurs présents. » Parmi ceux-ci, on notera les frères Besso, Steven Normand, Bjorn Laloy, Jérémy Wrzosckiewicz et François Willaume pour le sud, ainsi que Max Balasse, Bruno Coppenolle, Nicolas Haese, Damien De Mullier et Jérémy Ramon pour le nord. Pour l’anecdote, ce sont les « Nordistes » qui l’ont emporté sur la marque de 125 à 103.

Pour clôturer cette belle soirée, l’équipe de N2 de Fleurus a infligé une petite correction à l’équipe courtraisienne (D3) de Régis Strebelle, Maxime Bachelard, Michaël Jegou et O’Brian Van Dam. « C’est une très belle organisation », glisse ce dernier, lui-même entraîneur de jeunes au sein du club. « Contre le CEP, nous avons cédé du terrain dès le premier quart temps, les Carolos nous imposant une défense de fer. Ils étaient nettement plus forts que nous mais nous avons eu le mérite de ne jamais baisser les bras. Nous avons un groupe solidaire et en championnat, cela ne fonctionne pas trop mal pour nous. Notre objectif est de nous maintenir en D3 sans souci et nous avons déjà engrangé 8 succès en 14 sorties. » Seule ombre au tableau : la non-participation au match de Régis Strebelle, revenant de blessure et oublié par son coach sur le banc. Pour ceux qui auraient loupé cette belle soirée de basket, sachez qu’il y aura encore un match de gala au Brunehall, entre les filles de l’ESBVA et les Castorettes de Braine, le 7 janvier prochain (19h30).

 

Les « grosses chèvres » ont gagné 

Chaque année entre les deux réveillons, Nicolas Motte organise le « concours de 3 contre 3 » de l’Essor Templeuve. Pour cette édition 2013, vu la concurrence de l’inauguration du nouveau hall de Brunehaut, il y avait sensiblement moins de participants. « Le noyau dur était bel et bien présent et l’ambiance au moins aussi excellente que les années précédentes », affirme le responsable. « La buvette a notamment tourné à plein régime, avec un record de 180 consommations pour les 7 participants de l’équipe des « Fanatiks », des supporters de l’équipe de foot templeuvoise réunis autour de Nicolas Bavay. Ils ont remporté haut la main la « Coupe du Bar ». Et pourtant, ils avaient de la concurrence… ».

Côté sportif, ce sont les (ex-) basketteurs de l’Essor qui ont été sacrés. « L’équipe de Mike Dubois, Guillaume Payen, Benjamin Amand et Jef Cretal « Je suis une grosse chèvre » a vaincu les « Fox and friends » des frères Renard (logique…) et Flo De zutter. Enfin, il a fallu trois tours pour départager nos shooteurs à 3 points à l’occasion du traditionnel concours. Là, c’est François Van Robays qui s’est imposé en finale face à l’Ex-Templeuvois Benjamin Amand. » A noter la participation amicale de Stéphane Pauwels.

 

 

Les commentaires sont fermés.