En coupe...

 Coupe du Hainaut

BC L’9 Flénu – BBC Brainois 85-51 (28-18, 42-31 et 57-37)

L’9 : Cornu 15, Houdart 4, Laurent 12, Normain 9, Rousseau 15, Donniacuo 14, Parfondry 12, Mathieu 3, Giancaterino 4.

Les Flénusiens se produisaient sans Mochnej (qui devra se faire opérer du genou) et toujours Tomasetti. Surpris par des contres brainois à l’entame du match, les Flénusiens se sont vus menés 2-8 avant que Cornu et Rousseau ne sortent le grand jeu. « Nous n’avons jamais douté dans cette partie, qui m’a permis de faire tourner tout mon effectif », commentait le coach Guillaume Lecoq. « Ce sera autre chose à Morlanwelz en quarts de finale mais pour nous, ce n’est que du bonus ». Un nouvel ailier signera dans les prochaines heures au BC L’9.

Stambruges – Vieux-Campinaire 85-75 (22-18, 39-35 et 60-54)

JS : Legrand 2+2+4+2, Hendrix 0+3+0+0, Adam 2+2+0+4, Maes J.-C. 2+3+3+0, Besserer 4+0+2+4, Vinois 2+0+0+3, Hanicq 2+3+9+0, Coppee 4+2+0+4, Trovato 2+0+3+8, Sperlich 2+2+0+0.

Malgré les absences d’Arnaud Glorieux (lésion au pied gauche) et Christophe Peeters (fracture de fatigue), les « Campenaires » ont mené 6-2 et 12-6. On croyait alors que les sept rescapés carolos allaient être mangés tout crus. « Sauf qu’on ne sait pas tuer un match », soupirait le coach Jean-Marc Glineur. « Juste après, c’était 14-13 et 22-22 au début du 2e quart. » La JS s’est encore détachée quatre fois à 37-27, 49-40, 60-49 et 69-57 mais à une minute du terme, c’était encore 79-72...

Elouges – Ressaix 64-85 (17-29, 39-42 et 56-61)

Elouges : Mirabelle 4+6, Falcinelli 6+0, Kyriasis 2+0, Deffet 5+0, Platteau 12+9, Reynvoet 0+2, Belkheir 2+2, Traore 8+6.

La coupe du Hainaut n’a jamais été une priorité pour Fabian Delattre, et peut-être même pas un objectif. « Sûrement pas. Nous jouons le maintien cette saison et nous avons besoin de toute notre énergie pour nous concentrer sur les matches de championnat, les uns après les autres. » Cee qui ne veut pas dire que les Dourois ont joué pour perdre. « Sûrement pas non plus ! Nous avons manifesté beaucoup d’envie, surtout dans le 2e quart temps. Mais Ressaix est armé pour jouer les play-offs. Les Binchois m’ont impressionné. »

JS Péruwelz – ASTE Kain (+8) 71-74 (18-26, 35-44 et 54-66)

JS : Thiebaut, Bulliard, Pirrera 0+0+2+0, Wrzosckiewicz 2+2+2+2, Doyen 2+0+1+4, Thissen 0+8+6+2, Chalet 5+2+3+2, Scutnaire 3+3+0++2, Besso 4+0+5+4, Descamps, N’Tuali, Willaume 2+2+0+0.

ASTEK : Delattre 4+1+4+4, Guyot 0+0+1+0, Haubursin 7+2+0+0, Sutherland 0+5+0+0, Roriguez 0+2+0+0, Spiridon 0+6+6+2, Vandenberghe, Dramaix 4+2+3+0, Waroquier 2+0+2+2.

Les pensionnaires de P2 ont conservé leur dizaine de points d’avance du départ durant 25 minutes avant de décoller à 50-63 (28e). Un « 7-0 » a redonné du moral à la JS, qui s’est même rapprochée à 70-71 à 2 minutes du terme. Un « 0 sur 2 » aux lancers de Chalet à 70-72 a coupé les jambes péruwelziennes.

JS Baulet – UF Quaregnon B 72-80 (20-25, 32-42 et 52-61)

UFQ : Ashman 22, Ledune 9, Dulière 12, Vincent 6, Pazgrat 6, Lheureux 12, Tournai, Gris 11, Anzalone 2.

Bellistri et Nemeghaire toujours blessées, les Boraines n’ont joué qu’à neuf contre une équipe qu’on annonçait parmi les ténors. « Ses résultats ne suivent pas pour l’instant mais on a bien joué aussi », se félicitait le coach Loïc Carles. « Offensivement, notre pourcentage de réussite est en augmentation tandis que nous avons su contenir les meilleures joueuses locales. La suite, ce sera contre Braine en quarts de finale avant sans doute un aller-retour contre Montagnard. Mais avant cela, cap sur Kain, l’ogre de ce championnat que nous comptons bien faire au moins trembler.»

Les commentaires sont fermés.