Le basket naît à Brunehaut et survit à Kain

 

Dès septembre, le nouveau club du « Basket Brunehaut » débutera ses activités rue Wibault Bouchart à Bléharies. Ronny Devlieger et Philippe Landrieux, qui encadraient l’équipe première de Kain (N3) aujourd’hui disparue, se sont lancé un nouveau projet sportif. Christophe Lecoutre, coach à l’ASTEK et surtout conseiller communal dans l’entité, a décidé de les aider. « L’idée de créer un nouveau club axé sur la formation des jeunes nous trottait dans la tête depuis quelques temps », explique Ronny Devlieger. « Nous avons appris que Brunehaut possédait de belles infrastructures et que pas mal de jeunes souhaitaient s’initier au basket dans cette région où ce sport est totalement absent. Nous ne participerons d’ailleurs à aucun championnat la saison prochaine et rien ne dit que nous créerons une équipe en P4 dans un an. »

"L’ASTEK n’est pas mort"

Eddy Moine, ancien manager et président, rassure les membres de l’ASTEK. « Ce n’est pas parce que Philippe et Ronny quittent le club que nous allons mettre les clés du nôtre sous le paillasson. Il est évident que ces départs, entre autres, ont nécessité une restructuration complète du club. Guy Bachelard sera président, Bernard Voiturier vice-président et Ghislain Guyot secrétaire tandis que Philippe Glorieux et moi-même gèreront la trésorerie. Notre nouvelle équipe première, militant en P2, n’est pas notre priorité. Nous ne voulons pas mettre la charrue avant les bœufs en voulant remonter de suite en P1. »

D’autant que la nouvelle salle kainoise ne sera pas ouverte avant août 2014. « Nous aurons au moins une saison encore l’étiquette de « S.D.F. » du basket tournaisien. N’évoluant plus en nationale, nous n’aurons plus droit au Hall CET pour les entraînements, sauf peut-être une fois par semaine et le dimanche pour nos matches seniors. »

Les commentaires sont fermés.