Coupe AWBB

L’Essor n’a étrangement pas eu droit à la
parole, ou presque (52-79), contre la P1
brabançonne de Nivelles, qui partait avec
16 points d’avance. L’absence de Manu
Sperolini, pour importante qu’elle soit,
n’explique pas tout. Par contre, nous vous
avouerons avoir été surpris par l’absence
de Pascal Chouli, qui avait préféré aller vi-
sionner Henri-Chapelle, l’adversaire de la
deuxième journée de championnat. La
proximité du derby y est-elle pour quelque
chose. Cela reste tout de même étrange :
l’Essor était toujours dans le coup pour la
qualification. Ce n’est évidemment plus le
cas maintenant.
Dans le même groupe, Baulet s’est pris
pour digérer la paella de la veille chez
Narcisse, le beauf à Botta. Les Coalisées
de Courcelles-Gosselies se produisaient la
veille, vendredi, à l’AC Gilly où elles se sont
aisément imposées. Face à Tintigny, qui
redescend de Régionale 1, le BCCG s’est
pris un avis de tempête. En dix minutes, le
score avançait à 14-32. Par contre, en-
suite, les filles de Trazegnies ont fait jeu
égal avec les Luxembourgeoises (56-79).
Pour le reste, Baulet a débuté en forcé à
Braine Castors (P1), en s’imposant 43-72.
Mauvaise surprise, par contre, pour la R1
de Monceau B, battue 87-84 à Hamois.
Dominique Anciaux

Les commentaires sont fermés.